[creation site web] [creation site internet] [logiciel creation site] [Salgado Herve Presse]
[Salgado Herve Bronze divers 1]
[Salgado Herve Presse]
[Salgado Herve Atelier]
[Salgado Herve]
[Salgado Herve Lampes Acceuil]
[Salgado Herve Contact]

SALGADO Hervé

Une paire de lampes figuier,

photographiée dans l'appartement Londonien du décorateur Tino Zervudachi,

pour le  numéro de AD,  Architectral Digest,  février - mars 20100.

Connaissance des Arts

Elle Déco

Marie Claire Maison

Figaro Magazine

« On notera l’humour de SALGADO, qui crée de petites scènes de la vie quotidienne qui

se transforment en un délire jubilatoire de l’objet et du souvenir. »
Françoise SIEFFERT
Critique d’art.




Hervé SALGADO à conquis le public !
Le sculpteur à l’honneur au Salon de Mai de Maisons-Laffitte
Invité d’honneur de la huitième édition du Salon de Mai, le sculpteur Hervé Salgado a

Séduit le public avec ses créations naïves et colorées.
LE COURRIER DES YVELINES
21 MAI 1998



« Les sculptures d’Hervé SALGADO, en bronze patiné aux couleurs pastel,

racontent les souvenirs de l’artiste, ses joies, ses souffrances, ses souhaits, ses regrets,

tout cela de façon très enfantine, très ludique. »
(Les échos du Touquet)

« Ils caracolent dans l’espace, les bronzes polychromes de ce jeune artiste au talent ludique.

On se demande comment ils tiennent en équilibre, mais ils tiennent. Agrémentés d’étoiles, de fleurs,

de petits bonshommes et de monuments qui semblent issus d’un dessin animé, ils réjouissent l’œil

et font flotter dans l’air, un parfum d’innocence. »

Marc HERISSE Critique d’art.
(La gazette de l’hôtel DROUOT)

« SALGADO nous parle dans ses sculptures d’histoires d’amour, d’histoires drôles,

de désirs, de souvenirs. Riches d’émotions passagères, de petits messages simples

inscrits sur chacune de ses sculptures, les situations décrites emmènent celui qui

regarde dans un univers joyeux, rappelant quelquefois l’enfance.
Ses créations très ludiques sont exécutées en bronze patiné de couleurs douces.

Les personnages émergent d’un monde sensible, décrit avec beaucoup de fraîcheur.

 C’est une narration incessante qui réussit à s’inscrire même sur des meubles, j’ai vu

 une chaise dont le dossier sculpté raconte une histoire, une histoire à lui !
SALGADO exprime spontanément des questionnements concernant le passé, le présent

 et le devenir du désir, des réminiscences de l’enfance, des passages douloureux...
Tous les fragments de vie qu’il capte dans ses sculptures accueillent le regard de l’autre,

lui donnant l’envie irrépressible de sourire. »
Catherine REY
Critique d’art.(CONVIV’ART)

A 47 ans, Hervé Salgado connaît une carrière artistique bien remplie.
En effet, depuis 1993, ses sculptures ont été présentées dans plus d’une

quarantaine d’expositions, salons, ventes aux enchères et collections en

France et à l’étranger.
Pourtant ce jeune père de famille ne se prédestinait pas du tout à une

telle profession. Il a exercé une multitude de métiers n’ayant aucun

 rapport avec les arts plastiques, avant de se faire embaucher dans l’atelier

 d’un peintre.

En 1989, la naissance de sa première fille est pour lui une révélation :

 elle va déclencher sa carrière artistique. « Je voulais marquer l’événement »

 confie le sculpteur. Songeant d’abord à se tourner vers des amis artistes

en leur commandant une toile, il réalise ensuite que c’est à lui seul de créer une œuvre.
Depuis, Hervé Salgado sculpte « comme le petit poucet sème des petits cailloux blancs » :

chacune de ses pièces, véritable mise en scène d’un « petit bout de vie », marque un

événement de son existence.
Colorées et peuplées de personnages fabuleux autour de la représentation permanente

 de la femme qu’il aime, ses sculptures sont touchantes de tendresse et de gaieté.
« Je pense qu’un travail peut émouvoir quelqu’un quand il y a une part de vécu.
Il faut qu’une œuvre vienne du cœur, que l’artiste ait quelque chose à dire et que cela

soit sincère » dit-il.
Outre cette sincérité, ce sont sans doute les thèmes récurrents de son œuvre qui séduisent

 le public : le temps qui passe et l’amour pour sa femme et ses enfants qui reste.
Déclarée et déclinée d’une pièce à l’autre, la passion pour ses trois enfants s’exprime

 également à travers l’aspect ludique de son œuvre : « il faut rester ludique pour ne pas

avoir peur de dire les choses ».
Ses sentiments, il les sculpte, mais il les écrit aussi, au dos de chacune de ses oeuvres :

« Lorsque nos enfants seront devenus grands, notre amour sera-t-il toujours aussi fort,

serons nous encore amants ? »

Ainsi, l’œuvre d’Hervé Salgado, c’est l’histoire de sa vie, ponctuée d’événements heureux

et malheureux, d’expériences qui touchent chacun, mais aussi presque le monde vu par les

 yeux de ses enfants, comme il le déclare lui même.

« Hervé SALGADO, un jour devant le conformisme de sa vie, a décidé d’arrêter sa profession de commerciale pour se consacrer à l’art.
Avec l’intention, par chacune de ses sculptures, d’exprimer une idée, un sentiment. En résumé, se servir de l’art pour adresser ses messages personnels à ceux qu’il aime : sa compagne, ses enfants, ses amis, sa famille.
C’est d’ailleurs la naissance de ses enfants qui lui ont inspiré ses premières pièces. Dès lors, chacune de ses joies ou de ses déceptions prendra vie dans une création en bronze patiné de couleurs pastels.
Des sculptures ou se mêlent personnages, objets ou sites évocateurs pour l’artiste d’un souvenir bien précis.
Déceptions amoureuses, joies familiales, interrogation sur l’avenir et notamment sur le devenir du couple : autant de thèmes abordés par l’artiste au travers de ses réalisations.
Des sujets personnels au travers desquels, toutefois, chacun d’entre nous peut retrouver sa propre histoire ou tout au moins une partie d’elle... »

(L’avenir du Pas de Calais)